in

Tour d’horizon des actualités quotidiennes: les plans Firefox Premium de Mozilla

Le PDG de Mozilla, Chris Beard, a récemment fait une déclaration surprenante dans une interview, une version premium de Firefox est en route. Mais pas de panique, la version gratuite de Firefox ne disparaît pas.

La nouvelle a frappé comme une bombe: Firefox, longtemps le champion d’un navigateur open source tiers stable, obtiendra une version premium plus tard cette année. C’est un geste qui a du sens quand on y pense.

Le développement n’est pas bon marché et le développement d’un navigateur n’est pas facile. Ajoutez-y l’objectif d’un navigateur facile à modifier, via des extensions ou autre, et le coût ne fait qu’augmenter. Mais Firefox a toujours été gratuit.

Pour supporter les coûts de développement, Mozilla s’est appuyé sur les offres des moteurs de recherche. À ce stade, 90% de ses revenus proviennent de Google, et c’est vraiment un problème. Google (via Chrome) est, en définitive, un concurrent du navigateur Firefox. Si l’entreprise décidait de ne pas renouveler son contrat de moteur de recherche, Mozilla trouverait probablement un nouveau client, mais la transition ne serait probablement pas agréable.

Une version premium d’abonnement de Firefox ajoute une nouvelle source de revenus continue. Le but est de diminuer la dépendance à une seule source et d’égaliser davantage les choses.

Et si vous êtes inquiet, cela signifie la fin de Firefox gratuit que vous connaissez et aimez peut-être, vous pouvez arrêter. La version gratuite ne disparaîtra pas et la Fondation n’envisage pas d’en supprimer les fonctionnalités et de les déplacer vers la version premium. Au lieu de cela, la version premium gagnera de nouvelles fonctionnalités que la version gratuite ne fera pas, peut-être un VPN et un espace de stockage sécurisé pour commencer. Ce que nous ne savons pas, c’est la tarification envisagée par Mozilla.

Mozilla dit qu’il commencera à tester la version Premium en octobre. [The Next Web]

Dans d’autres nouvelles:

  • Amazon ferme son service de livraison de restaurant: Amazon avait un service de livraison de type Door Dash pour vous apporter votre nourriture. Si vous pensez, « c’est vrai? » c’est probablement le problème. L’entreprise affirme que le dernier jour de service est le 24 juin. Vous devrez vous contenter de Doordash, ou Grubhub, ou Uber Eats, ou Postmates… et nous pensons avoir trouvé l’autre problème qui a conduit à cet arrêt. [GeekWire]
  • Huawei souhaite que les développeurs fassent le saut vers son App Store: Huawei ne peut plus utiliser les services Google, et cela inclut la boutique d’applications Google Play. Dans le but de maintenir l’entreprise en marche, elle a contacté certains développeurs avec une demande: rejoignez l’AppGallery Store de Huawei. C’est une décision sensée. Tout réfugié Windows Phone vous dira que sans applications, il est difficile pour un système d’exploitation mobile de survivre. [9to5Google]
  • Shazam peut désormais identifier les chansons avec des écouteurs: Shazam est une application soignée des premiers jours des applications pour smartphone. Si vous entendez une chanson à la radio et que vous ne connaissez pas le nom, appelez Shazam et il pourra peut-être l’identifier pour vous. Mais vous deviez écouter la chanson sur le haut-parleur de votre téléphone ou rapprocher suffisamment le microphone de votre tablette de la radio pour bien entendre. Maintenant dans une mise à jour pour Android (pas encore d’iOS il semble), l’application peut utiliser vos écouteurs pour écouter même lorsque l’application est en arrière-plan. Des trucs sympas. [The Verge]
  • Xbox Live vous permet désormais de choisir les gamertags pris: Les gamertags Xbox, comme les noms d’utilisateur de tout service, sont confrontés à un problème croissant. Le nom parfait que vous souhaitez utiliser est déjà utilisé. Probablement par quelqu’un qui n’a pas joué depuis dix ans. La solution de Microsoft est de vous laisser avoir le gamertag que vous souhaitez mais d’afficher quelques chiffres (un numéro d’identification) après celui-ci. C’est un peu comme lorsque vous ajoutez votre anniversaire, sauf que quelqu’un l’a pris aussi, Microsoft vous donne un gamertag qui fonctionne. [Engadget]
  • Microsoft arrête d’ajouter de nouveaux titres rétrocompatibles à la Xbox: La bonne nouvelle pour Project Scarlett, la prochaine Xbox, est que Microsoft veut s’assurer que chaque jeu Xbox One fonctionne avec elle. La mauvaise nouvelle est que cela signifie changer de travail et mettre fin au programme pour que la Xbox 360 et les jeux Xbox originaux fonctionnent avec la Xbox One. La liste des jeux rétrocompatibles est maintenant complète, en espérant qu’elle inclura votre jeu 360 préféré. [Ars Technica]
  • Le dernier spectacle de Steven Spielberg ne joue que la nuit: Steven Spielberg s’associe à une nouvelle application appelée Quibi (abréviation de quick bites) pour une vision unique de la narration d’horreur. L’application ne diffusera l’émission que la nuit. En déterminant votre fuseau horaire, l’application affichera un compte à rebours pendant la journée et, à la tombée de la nuit, l’émission se déverrouillera pour la visualisation. [Digital Trends]
  • AMD annonce de nouvelles cartes graphiques, mais pas de traçage de rayons: Les dernières cartes d’AMD sont décidément de milieu de gamme mais abordables (au moins elles sont moins chères que les équivalents Nvidia). À partir de 379 $, la Radeon RX 5700, suivie de la Radeon RX 5700 XT à 449 $. AMD a également présenté un logiciel pour affiner les images tout en augmentant le contraste. Vous ne trouverez toujours pas de traçage de rayons avec les cartes AMD, une fonctionnalité de titre pour Nvidia. [PCMag]

 

Dans une direction presque opposée à l’histoire de deepfake d’hier, les chercheurs ont démontré une nouvelle technique d’IA pour générer des visages basés sur une voix.

Le concept est assez similaire à ce que font déjà les humains. Si vous avez déjà parlé avec quelqu’un au téléphone avant de le rencontrer en face à face ou écouté une personne à la radio sans jamais la voir, vous avez probablement créé une image mentale de son visage. Vous utilisez des indices pour décider de leur appartenance ethnique, de leur âge, etc., et cela peut être totalement faux, mais vous le faites quand même.

L’IA (appelée Speech2Face) fait à peu près la même chose. Les chercheurs l’ont formé grâce à des processus de réseau neuronal standard. En montrant à l’IA quelque 100 000 conversations différentes, l’IA a amassé un grand ensemble de données à utiliser. Cet ensemble de données a conduit à des associations dans les signaux vocaux et les traits du visage spécifiques.

Les recherches ont limité ses capacités, il ne sait pas à quoi doivent ressembler les visages individuels, par exemple, il génère donc des «visages moyens». Mais lorsqu’on lui a donné des voix qu’il n’avait jamais vues, les visages qu’il produisait, bien que ne correspondant pas au propriétaire réel de la voix, étaient de manière réaliste et généralement de l’ethnie, du sexe et de l’âge corrects.

Bientôt, plus rien ne sera réel. [Live Science]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des paramètres de confidentialité Facebook plus simples sont en route

Des paramètres de confidentialité Facebook plus simples sont en route

Keyboard Ninja: 21 articles sur les raccourcis clavier

Keyboard Ninja: 21 articles sur les raccourcis clavier