in

Le répéteur sans fil Diamond WR300N

Nous avons une revue de produit cette semaine! Le WR300N de Diamond est un répéteur / pont sans fil super compact. Tient-il sa place ou est-il en deçà des appareils conventionnels? Continuez à lire pour le découvrir!

Hors de la boîte

Diamond Multimedia a rassemblé ici un matériel intéressant. C’est un répéteur sans fil très compact compatible avec la norme N.

À l’intérieur de la boîte, vous trouverez l’appareil, un câble Ethernet, un guide de démarrage facile et de la documentation et des logiciels sur CD pour configurer les choses.

Physiquement, le répéteur est assez petit. Il a la taille d’un adaptateur secteur de taille moyenne, il peut donc prendre de la place sur une bande de protection contre les surtensions. Il est vraiment en plastique et est orné d’un port Ethernet, d’un petit commutateur WPS – une commodité bienvenue si vous l’utilisez sur votre réseau – et de quelques voyants d’état. Dans l’ensemble, cela n’a pas l’air trop sophistiqué, mais c’est certainement plus petit qu’un répéteur de taille normale.

Vous trouverez également un petit bouton «reset» encastré à côté du port Ethernet au bas de l’unité.

Configuration

Pour commencer, branchez le répéteur au mur ou à un parasurtenseur, connectez-le à votre ordinateur via Ethernet, puis pointez votre navigateur sur 10.0.10.254. Pour être certain que vous n’avez aucun problème, c’est une bonne idée de déconnecter votre ordinateur de tout autre réseau et de redémarrer votre ordinateur afin qu’aucun autre paramètre n’interfère avec ce que vous faites ici. Ne pas faire cela m’a déjà posé des problèmes auparavant, et c’est un petit prix à payer pour que les choses se passent aussi bien que la soie.

Le nom d’utilisateur et le mot de passe par défaut sont tous deux «admin». La page principale devrait ressembler à ci-dessous (cliquez sur l’image pour la voir en taille réelle):

Il y a un mode «Configuration automatique» dans l’interface Web, donc je n’ai vraiment pas pris la peine d’utiliser la configuration du CD. En cliquant sur Configuration automatique, vous accédez simplement à une page d’étude de site où vous choisissez le réseau que vous souhaitez répéter, et c’est à peu près tout (cliquez sur l’image ci-dessous pour la voir en taille réelle).

Il vous suffit de cliquer sur Actualiser jusqu’à ce que votre réseau apparaisse dans la liste, puis de cliquer sur se connecter. C’est vraiment ça.

En plus de cette configuration rapide, le WR300N propose un mode point d’accès, un mode pont sans fil et une configuration manuelle pour le mode répéteur, mais j’ai d’abord apporté quelques modifications nécessaires aux paramètres de l’appareil.

Modifications préliminaires

La première chose que j’ai faite a été de changer le mot de passe par défaut. Vous pouvez le faire en cliquant sur le bouton Système puis en cliquant sur Mot de passe.

La deuxième chose que j’ai décidé de faire a été de changer l’adresse IP de l’unité pour l’adapter au schéma de mon réseau. Vous trouverez ce paramètre sous Système> Local.

Mode point d’accès

Si vous cliquez sur le bouton Configuration manuelle, puis choisissez «Point d’accès» dans le menu Mode de fonctionnement, vous verrez les options suivantes:

L’utilisation du WR300N comme point d’accès vous permettra d’ajouter des fonctionnalités sans fil à partir d’un périphérique réseau filaire. Vous pouvez spécifier un SSID et un cryptage et il fera son travail.

Lors de mes tests, j’ai trouvé que la portée sans fil était très bonne, probablement en raison du fait qu’il s’agit d’un appareil compatible N-standard. Cependant, son utilisation comme point d’accès a entraîné des goulots d’étranglement par rapport à l’utilisation du sans fil sur mon ancien routeur WRT54G v1 exécutant DD-WRT. C’était presque comparable pour la plupart, et l’inclusion de ce mode est bien, cependant.

Mode pont sans fil

Choisir «Wireless Bridge» dans le menu Operation Mode vous donnera à peu près le même ensemble d’options:

Le mode Pont sans fil vous permet de faire le contraire du mode Point d’accès: capter un signal sans fil et utiliser le port Ethernet pour vous connecter à un appareil filaire uniquement.

J’ai testé cela avec une Xbox 360 et un ordinateur de bureau, les deux sans aucun problème. C’était une entreprise assez simple et directe, et pour un changement, je l’utilisais sur un réseau G-only. Je n’ai pas été déçu par la vitesse ou la portée.

Mode répéteur configuré manuellement

Si vous souhaitez personnaliser et spécifier vos critères, vous pouvez choisir «Répéteur» dans le menu Mode de fonctionnement.

Assurez-vous de régler le canal sur «Auto», en particulier si votre routeur est configuré de la même manière. Sinon, vous pourriez avoir des problèmes.

Bouts

Une fois que vous avez choisi vos paramètres et les avez appliqués, vous devrez redémarrer votre répéteur. Vous pouvez simplement le débrancher et trouver l’emplacement optimal pour le brancher pour vos utilisations. Ensuite, redémarrez votre ordinateur et reconnectez-vous à votre réseau. Je n’ai pas fait cette dernière étape et j’ai eu des problèmes pour obtenir une adresse IP de mon routeur, donc si vous rencontrez des problèmes et que vous n’êtes pas sûr d’avoir tout configuré, redémarrez d’abord votre ordinateur, puis dépannez à partir de là si vous ont encore des problèmes.

Performance globale

Ayant remplacé le sans fil dans ma maison par le mode point d’accès du WR300N, je n’ai pas été particulièrement impressionné par ses performances. Il y a eu quelques problèmes ici et là, mais la portée a été nettement améliorée par rapport à un Linksys WRT300N lors de l’utilisation du réglage 2,4 GHz. Il est à noter que Diamond n’a pas inclus d’antenne 5 GHz pour le WR300N, donc si vous avez une configuration qui fonctionne sur cette dernière fréquence, vous n’en tirerez pas vraiment grand profit.

Ce qui m’a vraiment impressionné, c’est le mode répéteur. Lorsque le stress était réparti entre le routeur principal et le répéteur, il n’y avait aucun ralentissement et la portée était impressionnante. J’utilisais un ancien point d’accès Linksys WAP54G exécutant DD-WRT en mode répéteur. Cet appareil m’a définitivement donné un meilleur débit et la portée était de 1,5 fois celle d’origine. J’ai remplacé mon ancien répéteur par cette unité compacte et je n’ai eu aucun problème à diffuser en HD sur mon réseau, ce qui était un problème pour moi auparavant.

Résumé et verdict

Diamond a fait un très bon travail avec le répéteur sans fil WR300N, et bien qu’il y ait place à amélioration, c’est un très bon produit pour la grande majorité des gens.

Positifs

  • Configuration facile pour le mode répéteur
  • Inclusion des modes Point d’accès et Pont sans fil
  • Compatible WDS
  • Très petit

Négatifs

  • Pas d’antenne 5 GHz N
  • Performances médiocres en tant que périphérique sans fil principal

La dernière chose à considérer est le prix. Vous pouvez acheter le WR300N d’Amazon pour environ 60 $ US. C’est à égalité avec quelques-uns des répéteurs et points d’accès compatibles N, et certainement moins cher que les plus beaux appareils compatibles 5 GHz. Je pense que le plus grand avantage, personnellement, est qu’il est petit et discret. Vous pouvez en acheter deux pour le prix d’un très bon routeur et éventuellement couvrir une zone beaucoup plus grande que d’utiliser uniquement des appareils 5 GHz. Je connais quelques personnes qui ne sont pas à l’aise avec la configuration d’appareils sur leurs réseaux, mais je n’hésiterais pas à leur recommander le WR300N, à la fois parce qu’il est facile à configurer et parce qu’il prend en charge WDS. Il en va de même pour les amis qui souhaitent augmenter leur réseau sans remplacer leur routeur.

Si vous aimez jouer avec DD-WRT et que le prix est une vraie préoccupation, alors ce répéteur n’est pas pour vous. Si, d’un autre côté, vous avez besoin de quelque chose de petit, qui peut être installé rapidement et qui est assez rapide sans aucune modification, vous serez probablement heureux de dépenser l’argent supplémentaire sur le WR300N.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire le texte sélectionné dans Microsoft Word 2007

Traduire le texte sélectionné dans Microsoft Word 2007

Comment installer Windows 3.1 dans DOSBox, configurer les pilotes et jouer à des jeux 16 bits

Comment installer Windows 3.1 dans DOSBox, configurer les pilotes et jouer à des jeux 16 bits