in

Comment utiliser Handbrake pour convertir n’importe quel fichier vidéo en n’importe quel format

Si vous avez déjà voulu convertir un fichier vidéo, mais que vous ne saviez pas quoi utiliser, alors Handbrake pourrait être le programme qu’il vous faut. Aujourd’hui, nous allons vous montrer comment l’utiliser pour convertir des fichiers vidéo en différents formats.

Il existe de nombreuses applications qui prétendent convertir des fichiers vidéo. Ils se présenteront comme gratuits et arboreront une interface flashy, mais comme nous le savons tous trop bien, la plupart de ces programmes ne sont que de la merde. De plus, ils sont souvent livrés avec des barres d’outils ou des logiciels malveillants, de sorte que ce qui a commencé comme une tentative innocente de simplement convertir une vidéo se transforme en un voyage au magasin informatique pour réparer votre ordinateur portable.

Frein à main?

Handbrake existe depuis plus de dix ans et reste l’une des meilleures applications pour le transcodage de fichiers vidéo d’un format à un autre. Handbrake est open source et totalement libre de toute condition attachée ou offre louches; vous n’obtenez que ce que vous téléchargez, rien d’autre.

Enfin, il est disponible pour Windows, Mac et Ubuntu avec une interface graphique ou en tant qu’outil de ligne de commande. Dans cet article, nous utiliserons la version Windows GUI.

Un aperçu du programme

Handbrake est sans aucun doute l’un des programmes de conversion vidéo les plus simples du marché.

Le long de la rangée du haut se trouvent six boutons où vous pouvez manipuler des fonctions essentielles, telles que l’ouverture de votre fichier source, l’ajout d’un travail à la file d’attente, et un simple bouton «Démarrer», qui dit tout.

Sous ces boutons se trouvent vos fonctionnalités Source et Destination. La destination, bien sûr, vous permet de choisir où votre fichier converti est enregistré et comment il s’appelle. Source affiche des informations de base sur votre fichier source: les titres dans le fichier, les angles et les boutons déroulants qui vous permettront de convertir votre fichier par chapitre, temps (secondes) ou cadres.

Enfin, il y a vos paramètres de sortie. Il y a une tonne de trucs ici. Vous pouvez ajuster votre qualité vidéo et audio, ajouter des sous-titres et bien plus encore.

Nous n’allons même pas nous embêter avec aucun de ces derniers. Aujourd’hui, nous allons simplement vous montrer le moyen le plus simple de convertir un format de fichier vidéo en un autre.

La conversion simplifiée

Voici la situation, nous voulons vraiment lire un fichier dans un onglet Google Chrome afin de pouvoir ensuite le diffuser sur notre téléviseur. Le problème est que le fichier ne sera pas lu car il est dans un format que Chrome ne prend pas en charge. Qu’est-ce qu’on fait?

Dans cet exemple, le format de notre fichier source est le format de fichier .MKV ou Matroska. Ce type de fichier est très populaire auprès des fournisseurs d’animés et de films étrangers car il leur permet d’être distribué avec des fonctionnalités supplémentaires telles que des sous-titres et plusieurs langues. Cela dit, .MKV peut jouer parfaitement dans une solution tout-en-un comme VLC, mais il rencontre souvent la résistance d’autres lecteurs comme Windows Media Player et Chrome.

Nous voulons donc convertir notre fichier .MKV en fichier .MP4, qui est compatible avec à peu près tout ce sur quoi vous le jouez. Si vous avez un fichier .MP4, il y a de fortes chances que vous puissiez le regarder sans problème.

La première chose que nous faisons alors est de sélectionner notre source. Cliquez sur le bouton «Source» et choisissez «Ouvrir le fichier» dans la liste déroulante.

Parcourez votre système de fichiers jusqu’à l’emplacement du fichier problématique, sélectionnez-le et cliquez sur «Ouvrir».

Vous voyez maintenant le fichier que nous convertissons répertorié sous l’en-tête Source.

Pour cette opération, nous n’apportons aucun ajustement à quoi que ce soit dans les paramètres de sortie. Il s’agit d’une conversion directe de .MKV en .MP4, nous allons donc laisser le paramètre de conteneur tel quel. La seule autre chose à faire est d’indiquer à Handbrake où placer notre nouveau fichier et comment l’appeler.

Nous cliquons sur «Parcourir» pour la destination de notre fichier, choisissons un emplacement pour notre nouveau fichier et lui donnons un nom approprié. Nous allons continuer et enregistrer le fichier au même emplacement que notre source et cliquer sur « Enregistrer ».

De retour dans la fenêtre principale de Handbrake, nous donnons un autre coup d’œil à notre tâche de transcodage et cliquons sur «Démarrer».

Selon maintenant la vitesse de votre ordinateur et la taille du fichier, cette opération peut prendre quelques minutes ou quelques heures. Vous pouvez noter la progression de Handbrake en bas de la fenêtre de l’application. Ici, vous voyez que notre dossier est terminé à près de six pour cent et qu’il reste près de dix-neuf minutes (estimation).

Lorsque notre fichier est terminé, nous devrions pouvoir le lire dans Chrome. Et, succès, nous pouvons maintenant facilement lire ce fichier sur pratiquement n’importe quel lecteur vidéo, téléphone, tablette et, bien sûr, le diffuser sur notre téléviseur grand écran dans le salon!

Handbrake est facile à utiliser, sans risque et nous pouvons obtenir des résultats très souhaitables, simplement en utilisant les paramètres par défaut. Il va sans dire que nous vous recommandons de l’utiliser plutôt que de jouer à la roulette de téléchargement et éventuellement d’installer un logiciel terrible sur votre système.

Pourtant, nous sommes curieux de savoir ce que vous utilisez et en êtes-vous satisfait? Comment se compare-t-il avec Handbrake? N’oubliez pas de nous le faire savoir dans notre forum de discussion!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 choses que vous pouvez faire avec l'application Paramètres Google sur n'importe quel appareil Android

13 choses que vous pouvez faire avec l’application Paramètres Google sur n’importe quel appareil Android

Comment utiliser Wireshark pour capturer, filtrer et inspecter les paquets

Comment utiliser Wireshark pour capturer, filtrer et inspecter les paquets