in

Comment monter des lecteurs amovibles et des emplacements réseau dans le sous-système Windows pour Linux

À partir de la mise à jour Fall Creators de Windows 10, le sous-système Windows pour Linux vous permet désormais de monter manuellement des lecteurs. Il monte toujours automatiquement tous les lecteurs NTFS internes. Cependant, vous pouvez désormais monter manuellement des disques externes et des dossiers réseau à l’aide de mount commander.

Comment monter des périphériques externes

Le sous-système Windows pour Linux monte toujours automatiquement les lecteurs NTFS fixes. Donc, si vous avez un lecteur C: et un lecteur D: internes, vous les verrez dans / mnt / c et / mnt / d dans l’environnement Linux.

DrvFs vous permet désormais de monter des disques externes tels que des clés USB, des CD et des DVD. Ces périphériques doivent utiliser un système de fichiers Windows tel que NTFS, ReFS ou FAT. Vous ne pouvez toujours pas monter de périphériques formatés avec un système de fichiers Linux comme ext3 ou ext4.

Comme avec les disques internes, ces disques externes resteront accessibles sous Windows après les avoir montés dans l’environnement Linux. Leur montage les rend également accessibles depuis l’environnement shell.

Disons que vous avez un lecteur externe G: qui représente soit un lecteur USB, soit un lecteur de disque optique. Pour le monter, vous exécuteriez les commandes suivantes:

sudo mkdir /mnt/g

sudo mount -t drvfs G: /mnt/g

Vous n’avez pas besoin de monter le lecteur à /mnt/g , bien sûr. Vous pouvez le monter où vous le souhaitez. Remplacez simplement les deux instances de /mnt/g dans les commandes avec le chemin souhaité.

Pour démonter le lecteur plus tard afin de pouvoir le retirer en toute sécurité, exécutez le umount commander:

sudo umount /mnt/g/

Lorsque vous travaillez avec un périphérique externe formaté avec un système de fichiers FAT ou tout autre système de fichiers réseau, il existe certaines limitations. Le système de fichiers ne sera pas sensible à la casse et vous ne pourrez pas créer de liens symboliques ou de liens physiques dessus.

Comment monter des emplacements réseau

Vous pouvez également monter des emplacements réseau. Tout emplacement réseau auquel vous pouvez accéder depuis Windows, vous pouvez le monter à partir du shell Linux.

Les emplacements réseau peuvent être montés de deux manières. Si vous mappez un lecteur réseau à une lettre de lecteur, vous pouvez le monter en utilisant les mêmes options que ci-dessus. Cela vous donnerait la possibilité de vous connecter facilement au partage réseau et de saisir vos informations d’identification dans l’Explorateur de fichiers. Par exemple, si votre lecteur réseau mappé est F :, vous pouvez exécuter les commandes suivantes pour le monter:

sudo mkdir /mnt/f

sudo mount -t drvfs F: /mnt/f

Vous pouvez également spécifier un lecteur à l’aide de son chemin UNC (Universal Naming Convention). Par exemple, si le chemin d’accès au partage réseau est serverfolder , vous exécuteriez la commande suivante. Encore une fois, utilisez le point de montage de votre choix à la place de /mnt/folder.

sudo mkdir /mnt/folder
sudo mount -t 'serverfolder' /mnt/folder

Le sous-système Windows pour l’environnement Linux ne fournit aucun moyen de spécifier les informations d’identification que vous souhaitez utiliser. Vous pouvez spécifier les informations d’identification en accédant au dossier dans l’Explorateur de fichiers de Windows, en les saisissant via Credential Manager ou en utilisant la commande net use.

Vous pouvez exécuter le net use depuis l’environnement Linux, car le sous-système Windows pour Linux vous permet de lancer le logiciel Windows à partir de la ligne de commande Linux. Exécutez simplement la commande comme ceci:

net.exe use

Par exemple, la commande suivante se connecte à serverfolder avec le nom d’utilisateur Bob et le mot de passe LetMeIn et mappez-le à votre lecteur F:. Voici la commande que vous exécuteriez:

net.exe use f: serverfolder /user:Bob LetMeIn

Une fois que vous vous êtes connecté une fois, Windows se souvient de ce nom d’utilisateur et de ce mot de passe et les utilise automatiquement, même lorsque vous utilisez le mount commande dans l’environnement Linux.

Pour démonter un emplacement réseau, vous pouvez utiliser le standard umount commande, encore une fois:

sudo umount /mnt/folder

DrvFs ne définit pas les autorisations Linux avec précision lorsque vous montez un emplacement réseau. Au lieu de cela, tous les fichiers du système de fichiers réseau semblent avoir l’autorisation d’accès complet (0777) et vous ne pouvez voir si vous avez accès à un fichier qu’en essayant de l’ouvrir. Le système de fichiers ne sera pas non plus sensible à la casse et vous ne pourrez pas créer de liens symboliques dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Que sont les «paquets magiques» pour réveiller les ordinateurs?

Que sont les «paquets magiques» pour réveiller les ordinateurs?

L'alarme fonctionnera-t-elle si votre téléphone Android est éteint ou activé Ne pas déranger?

L’alarme fonctionnera-t-elle si votre téléphone Android est éteint ou activé Ne pas déranger?