in

Comment les applications KDE peuvent-elles s’exécuter sous GNOME?

Les différences visuelles entre les environnements de bureau GNOME et KDE sont faciles à voir, alors comment est-il possible d’exécuter une application de l’un sous l’autre sans problème? Le post de questions-réponses des superutilisateurs d’aujourd’hui a la réponse.

La question

Le lecteur SuperUser LeNoob veut savoir comment les applications KDE peuvent fonctionner sous GNOME:

Si GNOME utilise GTK + et KDE utilise Qt, comment les applications KDE peuvent-elles fonctionner sous GNOME?

Qu’est-ce qui permet aux applications KDE de fonctionner correctement sous GNOME?

La réponse

Grawity, contributeur SuperUser, a la réponse pour nous:

Cela est possible car ces environnements de bureau utilisent le même système graphique, X11. Tous les programmes graphiques ne parlent le protocole X11 qu’avec un serveur X (généralement Xorg), envoyant des commandes pour dessiner ceci ou cela, et recevant des événements d’entrée (souris, clavier, etc.).

Chaque boîte à outils d’interface utilisateur comme GTK ou Qt se présente sous la forme de bibliothèques avec lesquelles le programme graphique est lié. Un programme écrit pour GNOME utilisera et, et un programme KDE utilisera avec. Les deux boîtes à outils utilisent alors simplement les mêmes fonctions X11 pour tout dessiner dans la fenêtre du programme respectif.

La plupart des boîtes à outils modernes, comme GTK, Qt ou EFL, effectuent tous les dessins eux-mêmes et envoient simplement l’image finale de la fenêtre entière sur X11. Les boîtes à outils plus anciennes comme Xaw ou Motif envoient à la place des commandes pour dessiner des primitives telles que des lignes ou des rectangles, et le serveur X effectue tout le rendu.

Le protocole X11 couvre également la gestion des fenêtres, donc chaque environnement de bureau aura un programme «gestionnaire de fenêtres» qui dessine des cadres de fenêtre («décorations»), vous permet de déplacer et de redimensionner les fenêtres, et ainsi de suite. Les gestionnaires de fenêtres modernes de «composition» reprennent en fait le travail de Xorg de composer toutes les fenêtres sur l’image finale de l’écran, permettant d’ajouter des éléments comme des ombres ou des effets.

Se connecter au même système graphique pour une «compatibilité» facile est une chose géniale, et géniale lorsque vous voulez que toutes vos applications préférées fonctionnent sous le même environnement de bureau!

Avez-vous quelque chose à ajouter à l’explication? Sonnez dans les commentaires. Vous voulez lire plus de réponses d’autres utilisateurs de Stack Exchange férus de technologie? Consultez le fil de discussion complet ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La nouvelle fonctionnalité de carte de Snapchat, expliquée (et comment la désactiver)

La nouvelle fonctionnalité de carte de Snapchat, expliquée (et comment la désactiver)

Créer un raccourci pour supprimer les éléments récents dans le menu Démarrer de Windows Vista (ou XP)

Créer un raccourci pour supprimer les éléments récents dans le menu Démarrer de Windows Vista (ou XP)